Sélection de Novembre

Publié par Sixtine Dx le

Sciences Sociales
Le pitch
Soutiens-gorge rembourrés pour fillettes, obsession de la minceur, banalisation de la chirurgie esthétique, prescription insistante du port de la jupe comme symbole de libération : la « tyrannie du look » affirme aujourd’hui son emprise pour imposer la féminité la plus stéréotypée. Décortiquant presse féminine, discours publicitaires, blogs, séries télévisées, témoignages de mannequins et enquêtes sociologiques, Mona Chollet montre dans ce livre comment les industries du « complexe mode-beauté » travaillent à maintenir, sur un mode insidieux et séduisant, la logique sexiste au cœur de la sphère culturelle.
Sous le prétendu culte de la beauté prospère une haine de soi et de son corps, entretenue par le matraquage de normes inatteignables. Un processus d’autodévalorisation qui alimente une anxiété constante au sujet du physique en même temps qu’il condamne les femmes à ne pas savoir exister autrement que par la séduction, les enfermant dans un état de subordination permanente. En ce sens, la question du corps pourrait bien constituer la clé d’une avancée des droits des femmes sur tous les autres plans, de la lutte contre les violences à celle contre les inégalités au travail.
L'avis de Mélanie :
LE livre que toutes les femmes de tous âges devraient lire absolument. Mona Chollet livre ici un ouvrage d'une richesse incroyable, extrêmement bien documenté, tout en restant parfaitement abordable et même bourré de petites piques et autres touches humoristiques qui rendent la lecture inoubliable.
Lisez Mona Chollet et libérez-vous des attentes stupides, irréalisables et mortifères qui vous pèsent, consciemment ou non.
Fiction
Le pitch :
Voici le roman le plus célèbre et le plus émouvant de Marlen Haushofer, journal de bord d'une femme ordinaire, confrontée à une expérience - limite. Après une catastrophe planétaire, l'héroïne se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s'être pétrifiée durant la nuit. Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers, prend en main son destin dans un combat quotidien contre la forêt, les intempéries et la maladie. Et ce qui aurait pu être un simple exercice de style sur un thème à la mode prend dès lors la dimension d'une aventure bouleversante où le labeur, la solitude et la peur constituent les conditions de l'expérience humaine.
L'avis de Charlotte :
A la fois doux et ressourçant tout en étant inquiétant, ce roman balaye d'un revers de main l'humanité et sa vanité moderne pour nous replonger dans le lien qui nous unit à la nature. Un beau texte non dénué de rythme ni de suspens qui sonne comme une ode à la simplicité de l'existence.
Policier
Le pitch
Billie Dixon sillonne les coins les plus reculés du Midwest des années 1940, où elle tente de vendre des films de seconde zone aux salles de cinéma locales. Il faut bien vivre. Jusqu'à ce que dans un bled paumé de l'Arkansas, un prédicateur fanatique s'en prenne à elle, bien décidé à bouter hors de la ville tout ce qui ressemble à du cinéma. Billie aimerait le convaincre de changer d'avis, mais les choses se compliquent lorsqu'elle commence à se sentir attirée par Amberly, l'épouse du pasteur. Un désir qui va la conduire à s'emmêler dans un filet de mensonges et de supercheries, jusqu'à l'inévitable point de non-retour.
L'avis de Bertille :
Ce roman de Jake Hinkson est DÉ-MENT. Encore une fois, l'auteur fait preuve d'une absolue maîtrise du roman noir court et intense - un espresso de la littérature en somme ! En quelques pages, l'histoire dégénère totalement et rien ne laisse présager des extrémités vers lesquelles nous mène l'auteur. Bien plus qu'un "simple" divertissement, ce roman est aussi une brillante dénonciation de la société américaine de cette époque, mettant en lumière les dérives auxquelles sont encore aujourd'hui confrontés les habitants de ce pays trop plein d'extrêmes. Hautement féministe, Sans lendemain reprend aussi l'un des éléments centraux de l'oeuvre de Jake Hinkson, à savoir la critique virulente et sans concession de la religion. Jouissif et exaltant, un vrai coup de coeur !
Science Fiction
Le pitch :
Je vais vous raconter comment l'Empire est mort. L'Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d'étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d'existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel. J'évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers... Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l'escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l'enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie... Et de tant d'autres encore, de ceux dont le monde n'attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte. Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.
L'avis de Charlotte :
Résolument moderne et merveilleusement foisonnant, ce one-shot de fantasy française est une petite bombe. Bretteurs, magiciennes, métamorphes, princesses et prêtres vont voir leur destin vaciller en même temps que l'empire de Bohen où la révolte gronde... Laissez-vous surprendre en embarquant pour cet univers époustouflant !
La Neuvième Maison (Broché) - Couverture
Fantaisie / Thriller
Le pitch :
Alex "Galaxy" Stern a vécu une adolescence chaotique. Elevée à Los Angeles par une mère hippie, elle a abandonné l'école très jeune pour se retrouver dans un monde sombre, violent et sans avenir. A 20 ans, elle est la seule survivante d'un horrible massacre inexpliqué, et c'est sur son lit d'hôpital qu'elle se voit offrir une seconde chance : rejoindre la prestigieuse université Yale en intégrant la maison Léthé.
Cette entité, appelée La Neuvième Maison, surveille les huit sociétés secrètes de Yale ; ces dernières forment les futurs décideurs ainsi que les personnes influentes et pratiquent la magie sous différentes formes, bien souvent sinistres et dangereuses. Alex a été choisie, car elle possède un pouvoir rare et mystérieux : elle peut voir les fantômes. Alors que son mentor a disparu, elle va devoir enquêter sur le meurtre d'une jeune fille.
Ce qu'elle va découvrir va bien au-delà de l'horreur...
L'avis de Bertille :
Pour ce nouveau roman Leigh Bardugo a quitté l'univers du Young Adult pour aller vers un texte plus mature et plus rude mais le pari est réussi. L'univers est sombre, la magie omniprésente, les personnages corrompus mais quelle bonne lecture ! Il faut parfois être bien accroché et on n'en ressort pas indemne mais c'est clairement un coup de cœur !
Le récit alterne entre moment présent et retours dans le passé pour nous plonger au cœur de l'action tout en posant petit à petit les bases de l'histoire. Si le récit est principalement centrée autour de la résolution du meurtre qui s'est déroulé au cœur du campus, on en apprend également beaucoup sur les règles et le fonctionnement des différentes maisons et leur implication dans toutes sortes d'activités peu engageantes. Leigh Bardugo a su créer un univers sombre, riche et plein de détails dans lequel on prend beaucoup de plaisir à plonger.

Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →