Sélection d'Avril

Publié par Sixtine Dx le

Selon un sondage du Centre National du Livre, les français associent encore plus qu'avant la lecture à des valeurs positives❤️

Pour avril, nos libraires ont potassé une jolie sélection de leurs coups de cœur du moment...

Bande-dessinée
Le pitch :
Paul n’a pas le moral. Sa femme l’a quitté, sa mère est gravement malade, il ne voit plus guère sa fille, la cinquantaine l’a rattrapé… Une saga du quotidien, écrite et dessinée par un auteur québécois, dans laquelle la mélancolie se teinte d’humour pour raconter la vie qui va, et dont le sixième tome a obtenu le Prix du public à Angoulême en 2010.
L'avis de Théodore :
/!\ COUP DE COEUR /!\ Dans cet album, le Québecois le plus célèbre de la BD doit faire face à la solitude après un divorce le plongeant dans un état dépressif, au souhait d'émancipation de sa fille et à la maladie de sa mère. Un roman graphique résolument sombre et pourtant tendre et beau.
Roman histoire
Le pitch :
« Vicente n'avait pas voulu savoir. Il n'avait pas voulu imaginer. Mais, en 1945, peu à peu, malgré lui, comme tout le monde, il a commencé à savoir - et il n'a pas pu s'empêcher d'imaginer. » Vicente Rosenberg est arrivé en Argentine en 1928. Il a rencontré Rosita, ils se sont aimés et ont eu trois enfants. Mais depuis quelque temps, les nouvelles d'Europe s'assombrissent. À mesure que lui parviennent les lettres de sa mère, restée à Varsovie, Vicente comprend qu'elle va mourir. De honte et de culpabilité, il se mure alors dans le silence. Ce roman raconte l'histoire de ce silence - qui est devenu celui de son petit-fils, Santiago H. Amigorena.
L'avis de Charlotte :
Bouleversant, sublime roman dont l'émotion vous submerge comme une vague. 
Vicente se retrouve alors dévoré par la culpabilité de n'avoir pas pu - voire même voulu - faire venir sa mère jusqu'en Argentine. La honte d'être de ce côté-ci du monde, en vie, bien nourri. De savoir sa famille là-bas, dans cet enfer sur lequel on n'ose pas encore poser de nom. Plus rien ne l'atteint, plus rien n'a d'importance, ni sa femme et ses enfants, ni son travail. Sa propre peau devient les murs de son ghetto.
Ce portrait dessiné par Santiago Amigorena est d'une force immense, tellement humain. Comment continuer à vivre en sachant que sa famille subit l'un des pires drames de l'histoire de l'humanité ? Devant tant d'horreur et d'impuissance, l'esprit ne peut que se briser ...
Livre jeunesse
Le pitch :
En vacances chez sa turbulente cousine Mimi, Jacob ne se doute pas un instant de l’aventure qui l’attend. Mis au parfum des plans diaboliques d’un promoteur immobilier, les deux enfants réussiront-ils à sauver un joli quartier de Riga me nacé de disparaitre sous les gratte-ciel ? Pour y arriver, Jacob et Mimi devront s’allier à la bande la plus étonnante de la ville : les chiens parlants.
L'avis de Bertille :
Pleine de vie et de couleur, cette BD est une vraie pépite, drôle, inspirante et pleine de rebondissements ! Jacob, Mimi et les chiens parlants nous entraînent à la découverte de Maskačkas, petite ville charmante de Lettonie dans laquelle tout peut arriver. Alors accrochez-vous, ça va déménager !
Thriller ado
Le pitch :
Lorsque Élise et Victor découvrent le corps de Clarence, noyé près de la coque de leur voilier, Emma comprend que leur croisière a définitivement viré au cauchemar. Avec la disparition de son leader charismatique, ce sont tous les secrets de la bande qui remontent à la surface, les rancœurs et les lâchetés qui régissent toujours un groupe. Et quand une tempête terrifiante s’annonce, les émotions et les angoisses se cristallisent dans une atmosphère implacable...
L'avis de Bertille :
Dans ce nouveau roman Marion Brunet nous entraîne au coeur d'un tourbillon d'émotions. Au lecteur de démêler les fils de chaque histoire entre moment présent et retour dans le passé, aucun des personnages n'est aussi lisse qu'il n'y paraît. Un huis-clos prenant et angoissant qui aborde des thèmes forts et repousse les limites de chacun.
Bande-dessinée
Le pitch :
En Californie, pendant la Grande Crise, Lennie et George vont de ferme en ferme. Ils louent leurs bras en attendant le jour où ils auront leur ferme à eux, avec un petit bout de luzerne pour élever des lapins. Lennie, malgré sa taille de colosse, n'a pas plus de malice qu'un enfant de six ans ; George veille sur lui, le protège du monde qui n'est pas tendre aux innocents. Le soir, ils se racontent leur rêve, celui de la maison et des lapins. Mais allez savoir pourquoi, les rêves de certains finissent toujours en cauchemars.
L'avis de Théodore :
Ceci n'est pas un livre. Ni une bande dessinée, ni un roman graphique d'ailleurs. Ceci est une oeuvre d'art à part entière. Rébecca Dautremer, à la manière des travailleurs mis en mots dans le texte de Steinbeck, a abattu un travail titanesque, non en réalisant d'épuisants travaux agricoles mais en illustrant, magnifiquement, ce chef d'oeuvre de la littérature étatsunienne à (re)découvrir !
Thriller
Le pitch :
L’organisation clandestine Gaïa est prête à tout pour sauver la planète et l’humanité quitte à fomenter des opérations spectaculaires qui les font passer pour de dangereux terroristes auprès des gouvernements. Quitte à leur servir de bouc-émissaires pour dissimuler des scandales d’État. Devenu ennemi public n°1, Abel, son fondateur, n’a d’autres choix que de faire éclater la vérité, au risque d’accélérer dangereusement la fin des hommes. À moins que ce ne soit que le début d’une nouvelle utopie.
L'avis de Charlotte :
Un thriller addictif pour esprits curieux !
Entre le roman noir et le manifeste écologique, Siècle bleu déstabilise et fascine. Beaucoup de thématiques s'entremêlent, de la défense des animaux à la conquête spatiale, mais tout se construit et se lie harmonieusement dans ce premier tome où la tension monte de page en page jusqu'à un final où l'on peine à reprendre son souffle ! C'est un roman qui nous fait en permanence passer de la révolte à l'émerveillement.

Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.