Sélection d'octobre

Publié par Sixtine Dx le

Le pitch :

A une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l'art du féminisme la petite fille qu'elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d'une missive enjouée, non dénuée d'ironie, qui prend vite la tournure d'un manifeste. L'écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d'une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience. Cette lettre manifeste s'adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l'enfant qui subsiste en nous et qui s'interroge sur l'éducation qu'il a reçue. Chacun y trouvera les clés d'une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l'encourager.

L'avis de Charlotte :

Dans cette lettre adressée à son amie qui vient d’avoir une petite fille, l’autrice dit tout. Simplement, avec son cœur, elle donne le parfait guide pour une éducation féministe. Des principes simples, clairs et évidents, avec un mélange de bienveillance et de colère juste face aux inégalités entre sexes. Mariage, sport, travail, maternité... tant de sujets sont abordés, parfois seulement en quelques phrases mais qui laissent une véritable empreinte.
Un petit must-have de votre bibliothèque féministe !

 

Le pitch
Idaho, 1995. Par une chaude journée d’août, une famille se rend dans une clairière de montagne pour ramasser du bois. Tandis que Wade, le père, se charge d’empiler les bûches, Jenny, la mère, élague les branches qui dépassent. Leurs deux filles, June et May, âgées de neuf et six ans, se chamaillent et chantonnent pour passer le temps. C’est alors que se produit un drame inimaginable, qui détruit la famille à tout jamais. Neuf années plus tard, Wade a refait sa vie avec Ann au milieu des paysages sauvages et âpres de l’Idaho. Mais alors que la mémoire de son mari s’estompe, Ann devient obsédée par le passé de Wade. Déterminée à comprendre cette famille qu’elle n’a jamais connue, elle s’efforce de reconstituer ce qui est arrivé à la première épouse de Wade et à leurs filles.
L'avis de Charlotte :
Un premier roman ? Difficile à croire devant tant de virtuosité. D'une intensité sans pareille, chaque page lourde du poids des souvenirs et des questions sans réponses, Idaho se lit comme une ode à la vie au-delà de la mémoire, du passé et de ce qui ne peut être pardonné. Des héroïnes grandioses, une plume envoûtante... et un roman qui vous hantera pour longtemps.

Partager ce message



Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.